avel-chuklanov-9cx4-QowgLc-unsplash

(Ré)insertion des jeunes par le sport, la scolarisation et les formations professionnelles – Madagascar –

Aider ce projet

30%

30% des objectifs fixés atteints

Nous avons besoin de votre aide pour ce projet

Faire un don

Le projet en quelques mots

A Madagascar, 90 % de la population vivant sous le seuil de pauvreté, un enfant sur 2 ne fréquente plus l’école dès l’âge de 10 ans. Oubliés du système, ils deviennent facilement la proie pour les délinquances de toutes sortes, la priorité des parents étant de subvenir aux besoins primaires de la famille.

Pour limiter ce phénomène grandissant et pallier à l’absence de référence en termes d’éducation et de formation, un club de foot baptisé « Espoir FC » a vu le jour en 2015 dans le quartier d’Antsahameva, situé dans un quartier périphérique d’Antanarivo, la capitale.

La vidéo ci-dessus illustre le projet mis en place  avec 60 jeunes. Au regard des résultats obtenus avec cette première action, Espoirs d’Enfants et le club Espoir FC ont convenu de déployer cette action en 2020. 

Discipline très courue dans ce pays, la pratique du football permet aux jeunes du quartier de développer les valeurs du collectif et de reprendre confiance. Pour ceux qui ont décroché, le club offre la possibilité de se réinsérer.

Pour les exclus du système scolaire ou sans emploi, moyennant un contrat d’engagement avec chaque famille, le club prend en charge leurs frais de scolarité pour les plus jeunes et les formations jusqu’à la réinsertion professionnelle pour les plus grands. Mais le club « Espoir FC », se veut être, au travers de sa structure baptisée “La Tribune” un lieu d’accueil pour tous les adhérents afin de leur permettre d’y développer leur savoir-faire et le savoir-être. Un vaste programme d’animations incluant notamment soutien scolaire présentiel ou virtuel, ateliers participatifs, débats, conférences, jeux pédagogiques, … y sera  proposé aux jeunes par l’équipe en place.

Un dispositif conséquent qui permettra de les encadrer et de les accompagner, tant sur le plan sportif qu’éducatif, pour favoriser à terme leur insertion sociale dans la communauté locale.

Pour mettre en oeuvre ce programme ambitieux, Espoirs d’Enfants et le club Espoir FC bénéficie de nombreux appuis dont La Ligue de Football de Bretagne, partenaire de ce projet, à travers son Directeur Général qui apporte son expertise professionnelle et personnelle. Issu de ce quartier, Anicet Abel, capitaine de la sélection nationale, apporte également son soutien à Espoirs FC dans sa démarche. Tout comme Jérémy Morel (d’origine Franco-malgache), membre de l’équipe du stade Rennais et de l’équipe nationale Malgache qui est aujourd’hui le parrain du club de football Espoir FC.

Avec cette démarche, le football peut être un véritable vecteur d’éducation et d’intégration sociale. 

Les objectifs

 

  • Favoriser la mixité sociale de jeunes issus d’Antsahameva, quartier situé en périphérie d’Antananarivo à Madagascar
  • Leur donner un cadre, des repères et des valeurs par le biais de la pratique du football
  • Favoriser leur développement personnel et les accompagner sur le plan scolaire.
  • Recruter 3 personnes pour les encadrer sur le plan sportif, scolaire et réinsertion professionnelle
  • Disposer d’un lieu d’accueil afin de favoriser les échanges entre jeunes et les familles et proposer des animations favorisant le développement personnel
  • Pour les plus défavorisés, leur permettre  de reprendre leurs études et de suivre un cycle complet d’enseignement primaire et secondaire
  • Pour les plus grands, leur donner accès à un enseignement professionnel.

 

Nos actions

2017 : formation professionnelle de 10 jeunes Termine

10 jeunes ont démarré un apprentissage en mécanique automobile, pâtisserie et informatique.
La deuxième étape de ce projet consiste à permettre à ces jeunes de suivre une formation professionnelle sur 2 voire 3 ans dans plusieurs domaines professionnelles :
. Charpentier (ouvrage bois)
. Travaux métallique (ouvrage fer)
. Mécanique automobile
. Informatique
. Pâtisserie
Ces formations sont dispensées dans des écoles agrées par le Ministère de l’Education.

Jeune en formation pâtisserie

Jeune en formation pâtisserie

 

2017 : Création du club de foot "Espoirs d'Enfants" Termine

Hervé habite à proximité de 2 quartiers qu’il connaît bien tout comme les jeunes qui y errent. Comme il le souligne “nombre de jeunes n’ont pas les moyens de suivre une scolarité. Ils sont livrés à la vie dans la rue avec ses lois et sont exposés aux risques que cela engendreLeur proposer de pratiquer le football est pour eux une superbe opportunité”. 

La première promotion sera constitué de 32 jeunes âgés de 13 à 18 ans et regroupés au sein de 2 équipes.

2 séances d’entrainement par semaine et par catégorie et la participation à 30 matchs seront organisés durant la saison.

L’association va fournir l’équipement nécessaire à chaque jour et à l’entraineur et prendra à sa charge la location des terrains pour les entrainements.

reinsertion_mai2015_5986

2018 : 10 jeunes ont effectué leur apprentissage en mécanique automobile, pâtisserie et informatique. Termine

2020 : déploiement du club Espoir FC En cours

Répartis par équipes selon leur âge, 150 jeunes sont aujourd’hui membres du club Espoir FC.

Organisation de l'opération "Joue la collectif" afin de récupérer du matériel sportif Termine

450 Kgs de marchandises ont été récupérés durant l’opération “Joue la collectif “, matériel qui va prochainement être acheminé à Madagascar.

En savoir plus sur le contexte

Madagascar est l’un des pays le plus pauvre du monde avec un PIB moins d’un euro par jour par habitant, alors que plus de 60% de sa population est constitué de moins de 18 ans .

C’est un pays qui vient juste de sortir d’une crise politico-économique de 5 ans sans précédent, dont les effets négatifs se font encore sentir maintenant dans la majorité des foyers malgaches. Beaucoup de familles du fait de cette aggravation de la situation socio-économique n’arrivent même plus assurer les besoins vitaux comme se nourrir, se soigner, s’éduquer, s’héberger et surtout se scolariser.

Par conséquent, beaucoup des jeunes sont livrés à la vie dans la rue avec ses lois et sont exposés aux risques que cela engendre.

Leur donner une éducation sportive et une formation professionnelle nous semble un moyen de former et d’encadrer ces jeunes pour les orienter sur la bonne voie.

Les jeunes en situation de précarité ont trop peu d’occasions d’exprimer leurs potentialités et leurs envies. Le sport fait que personne n’appartient à un statut : on n’est plus un enfant des rues, on est joueur et on se situe alors dans un processus de transformation. Ce qui est en jeu, c’est la passion commune autour de l’activité. Le sport permet de laisser à l’écart, pour un temps, sa situation précaire et de se fondre dans un autre environnement.

L’enjeu de ce club de foot est de permettre au jeune de reprendre confiance en lui. Avec l’appui de l’encadrement social, il pourra trouver dans le collectif son rôle à jouer.

 

 

 

Actualités

La vie de l'association au fil du temps

11/2020 

A l’occasion de la Journée Internationale des droits de l’enfant, les enfants et jeunes de 5 structures que nous accompagnons, […]

> Lire la suite

11/2020 

Ce 20 novembre, pour la journée internationale des droits de l’enfant, des animations sont organisées au centre d’accueil de Parakou. […]

> Lire la suite

11/2020 

La convention de partenariat avec l’association de femmes du canyon Asomuprosj a été signée, marquant le début du projet destiné […]

> Lire la suite

11/2020 

Depuis fin 2016, le centre de Parakou accueille de plus en plus d’enfants vidomégons, des filles mineures louées par leurs familles à […]

> Lire la suite

10/2020 

Grâce au succès de l’opération “Joue la collectif” qui a eu lieu du 26 août au 5 septembre 2020, 450 […]

> Lire la suite

Ceci pourrait également vous intéresser

Pour rester au courant de nos actualités, abonnez vous à notre newsletter !