06 81 76 01 95
x
Grandir et se construire

Blog

Première cargaison de soja biologique au départ de Cotonou
Dans :soja
Mai 28, 2019

 Après un dernier contrôle, la cargaison de soja biologique est chargée dans les containers et en partance pour la France. Une grande étape franchie pour les membres de la coopérative Sutti Somi au Bénin.

 La coopérative « Sutti Somi » créée avec Espoirs d’Enfants, spécialisée dans la production et l’exportation de soja biologique a exporté cette semaine sa première cargaison de 100 tonnes de soja biologique à destination de la France, soit 1000 sacs.

Une action qui marque un grand pas dans la construction de ce projet important. Plus d’une journée de transport aura été nécessaire pour acheminer le soja de Guinagourou dans le Nord Bénin jusqu’au port de Cotonou par camion. Un long parcours qui signe aussi la fin de 2 ans de travail concluants pour toutes les parties prenantes de ce beau projet.

« Nous sommes très fière de cette première opération d’exportation de la coopérative et remercions très sincèrement tous les acteurs qui y ont contribué, en premier lieu Espoirs d’Enfants, à l’initiative de ce projet » souligne Mathias, le président de la coopérative. Les premiers agriculteurs qui, dès le départ nous ont fait confiance, retirent  aujourd’hui les bénéfices de leur investissement et de leur travail et sont très satisfaits ».

 

La production française étant insuffisante en France, la société Terrena a signé l’an passé, via Espoirs d’Enfants une convention de partenariat avec la coopérative Sutti Somi pour une durée initiale de 5 ans. Un contrat pour du soja biologique en commerce équitable qui assure aux agriculteurs des revenus fiables et rémunérateurs. La production biologique qui est certifiée Ecocert est aussi un gage pour leur santé et celle de la préservation de la planète.

Pour la prochaine saison qui débute en juillet, de nombreux agriculteurs se sont positionnés pour pouvoir produire en bio et faire partie de la coopérative. Pour cette 2ème année, une prévision de 600 tonnes est prévue. Si beaucoup espéraient, les équipes se montrent vigilantes à augmenter progressivement les quantités afin de s’assurer de la qualité de production.