Espoirs d’Enfants, bien plus que des bénévoles


  • Vie de l'association

Publié par contact le 20 octobre 2020

Depuis la création d’Espoirs d’Enfants, de nombreux enfants et familles ont déjà pu sortir de leur situation précaire. Des actions rendues possible grâce au soutien des bénévoles d’Espoirs d’Enfants que nous avons souhaitez interviewer. Aujourd’hui rencontre avec Adeline.

Au cœur des projets de l’association, toutes ces personnes se rassemblent autour d’un même et unique but : aider les enfants et les familles défavorisés. Bien plus qu’une association humanitaire, cette dimension humaine fait d’Espoirs d’Enfants une grande famille qui partage les mêmes valeurs.

Clé de voûte d’Espoirs d’Enfants, nous avons souhaitez mettre en avant ces personnes qui font preuve d’altruisme et d’une grande générosité.

Aujourd’hui nous sommes allés à la rencontre d’Adeline. Elle nous parle de son engagement avec Espoirs d’Enfants.

Rencontre avec Adeline

« Cela fait maintenant 5 ans que je fais du bénévolat pour Espoirs d’Enfants. C’est une expérience humaine vraiment très enrichissante. ” Cela a débuté par quelques heures de bénévolat à l’occasion d’une opération Paquets Cadeaux pour Noël. L’occasion de mieux connaître l’association, ses bénévoles mais aussi ses projets et ses valeurs auxquelles j’ai tout de suite adhéré. La co-construction des projets avec les bénéficiaires et l’accompagnement vers l’autonomie sont des principes qui m’ont séduit et auxquels je crois beaucoup. J’ai toujours été attirée par la solidarité et l’humanitaire mais j’ai longtemps hésité à m’engager dans une association. Je ne connaissais pas du tout le milieu associatif.

Avec Espoirs d’Enfants, j’ai enfin sauté le pas et décidé de donner un peu de mon temps.

De belles rencontres

L’association me permet de rencontrer de belles personnes de tout âge et toute culture avec lesquelles je n’aurai jamais eu l’occasion de tisser des liens autrement. Que ça soit en France avec les autres bénévoles mais aussi dans les pays où les actions sont menées. Au-delà des échanges purement liés aux projets humanitaires mis en place, ce sont de véritables relations plus personnelles qui se nouent.

En France le profil des bénévoles est très varié. On peut échanger avec des lycéens à l’occasion d’une opération dans un établissement scolaire, des jeunes actifs qui souhaitent donner du sens à leur temps libre et faire valoir leurs compétences mais aussi des retraités ou encore des chefs d’entreprise. C’est super de voir qu’on partage tous un même élan de solidarité et souvent des valeurs communes.

Dans les pays où sont menés les projets, on échange très régulièrement avec les relais locaux, les salariés, les bénéficiaires.  Au fil du temps, une véritable relation personnelle se crée qui va bien au-delà des discussions sur les actions qui sont mises en place. Cette occasion de tisser des liens en allant à la rencontre de l’autre et de sa culture est un véritable enrichissement.

Une expérience enrichissante

Au-delà des rencontres, mon engagement auprès d’Espoirs d’Enfants m’a permis de découvrir et d’acquérir des compétences. Que ce soit en relations humaines, gestion de projet, communication, usage des outils numériques… ou encore en comptabilité, le bénévolat permet d’appréhender de nombreux champs d’activités. On a rarement l’occasion d’apprendre et d’utiliser autant de savoir-faire en milieu professionnel. C’est très intéressant de pouvoir le faire au niveau associatif, en étant utile. Agir pour aider l’autre permet aussi d’apprendre et se développer. C’est très gratifiant. C’est donc avec enthousiasme que je donne un peu de mon temps pour l’association. 

Partager :

Ceci pourrait également vous intéresser

Pour rester au courant de nos actualités, abonnez vous à notre newsletter !