avel-chuklanov-9cx4-QowgLc-unsplash

Accompagnement de familles en situation précaire dans la production de café – Colombie –

Aider ce projet

5%

5% des objectifs fixés atteints

Nous avons besoin de votre aide pour ce projet

Faire un don

Le projet en quelques mots

Aider et accompagner des familles défavorisées du  «cañon de las hermonas » dans l’apprentissage de la culture du café afin de leur permettre de vivre décemment grâce à cette production, est le sens de ce nouveau projet.

La précarité et le chômage sont des problématiques de longue date en Colombie, mais la situation a été sévèrement aggravée par la pandémie de Covid-19. Le taux de chômage en Colombie, déjà élevé avant la pandémie avec 12,6 % en mars 2020, atteignait 15,9 % en février 2021. Aujourd’hui environ 40 % de la population colombienne vit désormais en dessous du seuil de pauvreté et 15 % dans l’extrême pauvreté.

Malgré une production continue de café sur le territoire Colombien, les conditions de vie très précaire des habitants et la violence quotidienne due à la présence de la guérilla des FARC durant de nombreuses années ont provoqué une faible rentabilité des cultures et une diminution de la compétitivité de la zone, face aux autres producteurs de café colombien.

Aujourd’hui, la signature de l´accord de paix en 2016 entre les FARC et l´état a permis aux habitants du secteur de penser et rêver au futur du territoire.

Afin de venir en aide à ces agriculteurs, Espoirs d’Enfants a pour objectif principal d’accompagner et de former des jeunes et de leurs familles de la communauté du secteur «cañón de las hermosas» de la ville de Chaparral, dans la production de café afin de leur permettre de sortir de la pauvreté et de construire le futur sans conflit armé.

En amont de la sélection des familles qu’Espoirs d’Enfants accompagnera pour développer la production de café, la corporation va renforcer les compétences de 30 élèves de seconde et de première du lycée technique agricole Albaro Molina en organisant 3 ateliers sur la production du café, sa commercialisation et la communication sur le produit.

A l’issue de ces 3 ateliers pris en charge par la corporation, des jeunes et leurs familles seront sélectionnées pour faire partie du programme initial lié à la plantation de café.

Les objectifs

  • Accompagner les familles durant tout le processus productif de café par du transfert de compétences
  • Financer les semences et le matériel nécessaire
  • Insérer les familles dans la communauté de producteurs locaux
  • Etudier la faisabilité d’une production de café en agriculture biologique

Nos actions

Conduire l'étude de faisabilité du projet Termine

Présentation du projet aux jeunes et rencontre de l’agriculteur Termine

Sélectionner les familles qui seront accompagnés par Espoirs d'Enfants dans la production de café Termine

Visite des familles et du lieu de plantation du café. Termine

Semis des plants de cafés Termine

En savoir plus sur le contexte

La ville de Chaparral se situe dans le département du Tolima, à 163 kilomètres de la capital départemental Ibagué (3h) et à 256 kilomètres de Bogota (5h), la capital de Colombie.

Chaparral se trouve sur la chaîne centrale de montagne colombienne, ce qui lui donne une situation géographique parfaite pour la production de café de bonne qualité. Le café se convertissant donc en produit le plus important pour l’économie de la région. Mais le manque d’organisation, d’investissement dans la production de café et les difficultés liés aux conflits armés ont créé des conditions de vie précaire pour les familles vivant du café. La commune de Chaparral, où le projet sera réalisé, a vécu pendant plus de 50 ans avec la très forte présence de la guérilla des FARC ce qui a engendré un retard sur les conditions de vie de ses habitants. La signature de l’accord de paix en 2016 entre le gouvernement colombien et les FARC a changé les conditions de vie des habitants, permettant l´amélioration de la productivité de la région et offrant la possibilité de vendre des produits sur des marchés tels que Bogotá, qui compte aujourd’hui plus de 7 200 000 habitants. Cependant, la pauvreté et la grande précarité dans laquelle cette population est restée après le conflit armé ne leur permet pas aujourd’hui de commencer ou développer la production agricole. Un des aspects les plus important à considérer pour le changement de vie de cette population est que les participants possède la ressource la plus importante pour la production, à savoir la terre.

 

Actualités

La vie de l'association au fil du temps

06/2021 

Mercredi 16 juin, pour la Journée de l’Enfant Africain, des sensibilisations ont été organisées pour plus de 200 enfants travaillant […]

> Lire la suite

06/2021 

Suite à l’ouverture du centre la ‘’Tribune’’ à Madagascar, les cours de soutien ont démarré pour les élèves de CM2, […]

> Lire la suite

05/2021 

Après 10 ans d’existence, l’équipe d’Espoirs d’Enfants a souhaité faire un bilan d’étape en recueillant les ressentis des personnes qui […]

> Lire la suite

05/2021 

Pour accompagner les jeunes du club de Madagascar, Espoir FC avec le soutien d’Espoirs d’Enfants, ouvre un centre baptisé « La […]

> Lire la suite

05/2021 

Malgré la pandémie qui sévit durement en Colombie, le projet de production de café commence à se mettre en place […]

> Lire la suite

Ceci pourrait également vous intéresser

Pour rester au courant de nos actualités, abonnez vous à notre newsletter !