06 81 76 01 95
x
Grandir et se construire

Blog

La coopérative de soja bio en plein développement
Dans :soja
Oct 2, 2019

Après une première année de production très satisfaisant, nombre d’agriculteurs ont souhaité rejoindre la coopérative de production de soja biologique « Bio Sutti Somi »au Bénin . Audit et formations sont en cours pour assurer le renouvellement de la certification.  

La Coopérative Communale des Producteurs de Soja Biologique (CCPS-BIO SUTTI SOMI) de Guinagourou est la seule dans la commune de Pèrèrè. Créee en 2015, elle est rentrée dans sa phase active en 2018, passant de 44 tonnes  de soja conventionnel  à 104,4 tonnes  de soja biologique produit par 42 producteurs.

Un bilan de la campagne 2018 très satisfaisant 

Une rencontre avec les membres du bureau et les contrôleurs internes a eu lieu il y a quelques semaines afin de faire le bilan de la  campagne écoulée et déterminer les objectifs à atteindre pour la nouvelle production, dont la récolte est prévue en fin d’année.

 

Lors des échanges, les conditions pour une bonne récolte ont été mis en avant, à savoir  : une bonne pluviométrie, un bon ensoleillement, un sol adapté à la culture et surtout une bonne semence.

Grâce aux revenus générés par la vente du soja biologique la coopérative a acquis une nouvelle variété de semence biologique en remplacement de l’ancienne variété qu’elle a fournit aux agriculteurs membres.

La séance s’est conclue par la satisfaction générale de tous les agriculteurs pour cette première année en production biologique, au regard de la certification Bio Ecocert obtenue et le prix d’achat du soja par Terrena.

La coopérative en plein développement 

Au regard des résultats obtenus,  nombre d’agriculteurs ont souhaité rejoindre la coopérative bio.

La  coopérative compte désormais 195 producteurs pour une surface cultivée de 625  hectares, répartis dans 7 villages, contre 3 villages et 42 producteurs l’année passée.

Audit et formations au programme 

Afin de conserver la possibilité de produire en agriculture biologique, un audit a été réalisé par Ecocert  fin de semaine dernière auprès des agriculteurs. Interviews, visites d’exploitation et du magasin de stockage étaient à l’ordre du jour.

Autre étape : dans quelques jours, l’ensemble des membres de la coopérative ainsi que les contrôleurs internes vont bénéficier d’une formation approfondie en culture biologique, ce qui permettra de veiller à la qualité  des cultures, de garder le cap pour un bon rendement et de continuer à tendre vers l’autonomie financière des producteurs.