06 81 76 01 95
x
Grandir et se construire

Un jardin biologique pour nourrir les 60 pensionnaires d’un internat – Bénin

Aider ce projet

% des objectifs fixés atteints
%

Nous avons besoin de votre aide pour ce projet
Faire un don

Le projet en quelques mots

Pour permettre aux enfants de l’internat de Guinagourou d’améliorer leur alimentation avec les produits du jardin, de les former à l’apprentissage des cultures potagères et dégager des revenus afin qu’ils puissent diversifier leur nourriture, Espoirs d’Enfants, en partenariat avec le responsable de l’institut, Charles, a imaginé ce projet qui ravit les enfants.

L’internat de Guinagourou accueille aujourd’hui 60 enfants issus de villages trop éloignés de Guinagourou pour permettre aux enfants de suivre une scolarité.

Les jeunes sont hébergés à l’année à l’internat ne rentrant que rarement dans leurs familles, pour les vacances de Noël et de Pâques. En septembre, nombre d’entre eux arrivent à l’internat avec un sac de riz, seule source de nourriture pour l’année à venir.

Sur une superficie de 162m² environ, il est prévu une production d’au moins dix légumes en agriculture biologique : tomates, gombo, sauce crincrin, piment, laitue, concombre, gboma…,  avec une production moyenne de 30-45kg/10m² par produit au cours d’une récolte.

Les enfants seront organisés par groupe de 15 pour être formé en matière de jardinage bio.

Tous les enfants pourront toucher du doigts et comprendre les réalités liées aux divers travaux d’entretien du jardin; en commençant par le nettoyage du site.

Un calendrier d’arrosage et d’entretien du site sera établi.La participation active des enfants sera essentiellement remarqué les soirs, du retour des classes où ils sont beaucoup plus libres.

Outre les travaux commun du site auxquels les enfants participeront selon leur calendrier, chaque groupe disposera spécialement de trois (03) planches à suivre; et ce, de la confection jusqu’au récolte avec culture de diverses spéculations.

En plus d’être un outil riche d’innombrables potentialités éducatives des enfants, ce micro-projet de jardin va offrir une forme d’éducation directe et pratique aux enfants, où ils peuvent voir les résultats de leurs actions et en goûter aux fruits.

Le pensionnat emploiera en moyenne 56% des produits récoltés pour la consommation. Le reste constituera une source de revenues pour les besoins du jardin et/ou du pensionnat.

De par cette promotion de jardin biologique, et vue le site de production,  aucun impact négatif sur la santé et l’environnement ne peut être enregistré.

Pour eux, le jardin étant un endroit passionnant, plein de choses à voir, de découvertes à faire et de réussites à célébrer, ils:

  • comprendront mieux comment les légumes et autres récoltes maraîchères sont produits; • apprendront à produire des légumes et autres;
  • produiront des aliments appréciés par la communauté et adaptés au climat local
  •  auront l’occasion de consommer les légumes et autres produits qu’ils cultivent;
    • acquerront  certaines attitudes: coopération, responsabilité, confiance en soi, motivation, sens d’observation et d’expérimentation, appréciation de la valeur du travail. A cet effet, le fait d’apprendre à cultiver de bons aliments permet d’améliorer la santé des enfants, et offre aussi un moyen de gagner leur vie et d’accroître l’autosuffisance.  Pour ainsi acquérir ces connaissances et attitudes positives sur le jardin et la nutrition, les enfants seront organisés par groupe de quinze  pour participer aux différentes activités du jardin qui seront à leurs portés sous la directive du promoteur.

Dans la perspective de faire valoir les acquis reçus sur le jardin et de faire preuve de leurs expériences pratiques, une forme d’extension du dit projet consistera à une récompense ou dotation de matériels nécessaires.

En guise de subvention aux enfants volontaires, pouvant entreprendre un petit jardin dans leur village respectifs une fois chez eux (fin d’année scolaire).

L’objectif de cette vision est de réunir les enfants, leurs familles et la communauté pour une sensibilisation aux pratiques jardinières biologiques; à la protection de la santé humaine, du sol et de l’environnement. Par ailleurs, il est prévu une sélection de vingt cinq (25) enfants volontaires capables, comme bénéficiaire

Les objectifs

  • Couvrir et améliorer le régime alimentaire et la santé des enfants avec les produits du jardin;
  • Apprendre à cultiver
  • Etre une source de revenue au pensionnat par la vente des produits du jardin; 
  • Offrir une activité récréative permettant la découverte et l’expérimentation.
  • Permettre aux enfants de reproduire ce qu’il auront appris au sein de leurs familles et villages.

Nos actions

Aménagement du site Termine

Acquisition et plantation des semences En cours

En savoir plus sur le contexte

Le jardinage constitue une excellente initiation au travail individuel et collectif.

Méthode, régularité et opiniâtreté sont en effet indispensables pour que la terre cultivée produise.

Lieu habituel de convivialité, le jardin constitue un lieu d’exercice très naturel de l’entraide.

L’utilisation du jardinage à des fins pédagogiques est un excellent outil.

il s’agit d’un jardinage biologique.

Des méthodes naturelles biologiques seront utilisées pour conserver la fertilité et le bon état du sol, et lutter contre les insectes nuisibles, les ravageurs et les maladies des plantes cultivées.  Ainsi, les enfants apprennent comment améliorer les conditions des plantes à l’aide de méthodes naturelles.

Celles-ci sont aussi plus sûres pour eux, car il n’y a pas une conception de produits chimiques dangereux.

Les méthodes biologiques que nous pourrons adopter sont les suivantes:

  • la mise en place de lits de culture surélevés permanents, le paillage, le désherbage;
  •  l’assolement à chaque production;
  • l’utilisation d’engrais naturels tels que le compost, l’engrais vert, le fumier;
  • l’utilisation de variétés locales de plantes;
  • le recours à des méthodes naturelles de lutte contre les ravageurs, qui évitent les

S’investir dans un tel projet permettra a l’équipe pédagogique de favoriser l’épanouissement des enfants concernés. Reste, lorsque l’on veut tirer profit des vertus de cette activité, à bien définir ses objectifs, sa cible, ses moyens d’action et ses appuis. De manière directe, ce projet touchera tous les pensionnaires de l’internat de Guinagourou . A ceux-ci; il faut ajouter les clients désireux provenant du village et tous ceux qui seront intéressés par la modernité du jardin et la qualité des produits récoltés.

De façon indirecte, il permettra de garantir une source de revenu au pensionnat, au personnel responsable de la gestion du jardin, aux bonnes dames à travers la vente de leur nourriture et par ricochet aux villages environnants. Ainsi de nombreuses personnes seront touchés par ce projet.

Actualités

La vie de l'association au fil du temps