06 81 76 01 95
x
Grandir et se construire

Accompagner une coopérative de femmes transformatrices de soja – Bénin

Transformation du soja par les femmes de la cooperative de Guinagourou accompagné de chants traditionnels.

Aider ce projet

80% des objectifs fixés atteints
80%

Nous avons besoin de votre aide pour ce projet
Faire un don

Le projet en quelques mots

Dans les régions rurales de la plupart des pays d’Afrique sub-saharienne, la production agricole constitue l’activité économique principale et reste une indispensable source de revenus.

Le soja est une légumineuse, l’une des plus importantes cultivées en Afrique et au Bénin en particulier. Il représente pour les populations locales un excellent substitut protéique aux produits carnés, beaucoup moins accessibles.

 

20170222_benin-soja-105227

Son  importance économique, son taux élevé en protéine, fait de lui  un élément important dans la sécurité alimentaire et la réduction de la pauvreté.

2016-Benin-Guinagourou-Soja-056 (1)

Grâce à l’ingéniosité des femmes, il est rentré dans les habitudes alimentaires de la population béninoise. Il est actuellement proposé caillé (tofu ou fromage de soja), fermenté (tempeh) et en sauce.  Toutefois, la production de fromage soja étant  artisanale avec un itinéraire technique trop complexe et pénible, ces femmes ne traitent malgré elle en moyenne que 12Kg/jour.

Au regard de ces éléments recueillis et observés sur place, nous nous sommes rendus compte qu’il existait un potentiel de progrès non négligeable tant en fabrication que consommation.

2016-Benin-Guinagourou-Soja-099 (1)

Les membres du bureau de la coopérative nouvellement créee

Après avoir accompagné les femmes transformatrices dans la création d’une association,  l’ambition de l’association Espoirs d’Enfants est  aujourd’hui de les aider à développer qualitativement et quantitativement leur production tout en la diversifiant.

Cela  suppose de faciliter la fabrication des produits en réduisant la pénibilité et notamment les phases de décorticage-broyage via une mécanisation artisanale.

 

Moules a fromage

Son bon rendement économique et son taux élevé de protéine font de lui un vecteur efficace pour améliorer la sécurité alimentaire et réduire la pauvreté. Les femmes locales ont fait preuve d’une grande ingéniosité pour le transformer, sur place et malgré des moyens précaires, en divers produits élaborés, facilement consommables.

Il est ainsi progressivement entré, ces dernières années, dans les habitudes alimentaires de la population béninoise, à qui il est proposé caillé (sous forme de « tofu » ou fromage de soja), fermenté (« tempeh »), ou en sauce. Toutefois, la production de fromage de soja restait limitée tant par la complexité du process que par les difficultés de conservation, et les femmes ne pouvaient traiter qu’environ 12 kg par jour en moyenne.

Après une période d’observation qui nous a permis de recueillir ces éléments sur place, il nous est apparu que des voies étaient possibles pour développer la transformation et la consommation de ces produits.

La première étape a été de les accompagner dans la création d’une association, transformée depuis en coopérative.L’ambition d’Espoirs d’Enfants est désormais de les aider à développer et à diversifier leur production, tout en améliorant son niveau global de qualité.

La mise en place d’un système simple de mécanisation a permis de faciliter les opérations de décorticage et de broyage, améliorant ainsi la productivité tout en réduisant la pénibilité. L’organisation, avec la participation de l’INA, de journées de formation et d’information dans les différents villages permettra d’accroitre la diversité des produits, d’optimiser leur qualité et d’améliorer leur conservation.

Dans un souci plus global de développement durable, notre ONG a demandé aux femmes de s’approvisionner localement en produits labellisés biologiques auprès de la coopérative de production de Guinagourou, dont la création et le développement sont également soutenus par l’association : c’est l’assurance à terme de disposer de produits sains et de bonne qualité gustative qui procureront aux familles de meilleurs revenus, leur permettant ainsi de mieux vivre et de bien se nourrir.

C’est aussi l’organisation en parallèle, de journées d’informations et de formations culinaires. Celles-ci sont délivrées, dans les différents villages afin d’améliorer la qualité des produits, d’accroître la diversité tout en augmentant la conservation.

L’assurance d’un produit fini de très bonne qualité gustative et sain, qui permettra à ces femmes et à leurs familles de mieux vivre et de bien se nourrir.

2016-Benin-Guinagourou-Soja-077

Les objectifs

  • Création d’une association de femmes transformatrices de soja
  • Réduction de la pénibilité de leur travail et développement du potentiel de production via l’utilisation de matériels plus performants
  • Optimisation des méthodes de transformation et de la qualité des produits.
  • Diversification de la gamme de ces produits dérivés du soja, pour développer le potentiel de commercialisation et contribuer à la lutte contre la malnutrition
  • Création d’une boutique dotée des équipements adéquats pour pouvoir commercialiser en toute sécurité des produits nécessitant une réfrigération.
  • Ces actions seront mises en place dans un premier temps sur la région de Guinagourou, la perspective à terme étant de les développer sur un secteur géographique plus large.

 

Nos actions

La création d'une boutique soja Termine

Afin d’offrir une  visibilité aux produits issus du soja, l’association a mis en place un magasin qui va permettre aux femmes d’écouler leurs marchandises. Cette première boutique est localisée à Sonon et équipée de panneaux solaires .

 

Des formations pour optimiser et diversifier la production En cours

Des formations visant à améliorer la qualité de production du fromage de soja (tofu) ont été organisées en 2016 et dernièrement en mai 2017.  2016-Benin-Guinagourou-Soja-087
Des formations ont également été assurées à la production d’autres transformés du soja : moutarde de soja, farine de soja pour différents usages (gateaux, sauces, …)

Image3Formation N°1 dispensée en Mai :
Objet : préparation fromage de soja & moutarde de soja
Durée de la formation : 6 jours (lundi au samedi)
Public : transformatrices des villages de Guinagourou et Sonon
Nombre de femmes formées : 27 dont 9 de Sonon (à 6kms)

 

Constat post-formation :
La qualité des produits finis est reconnue par les acheteurs
NB  : volonté claire d’utiliser du soja bio pour la transformation

Formation N°2 en Septembre :
Objet : préparation des farines (plusieurs sortes selon l’usage)
Durée de la formation : 6 jours (lundi au samedi)
Public : femmes ayant reçu la formation N°1

 

Formation de nouvelles populations En cours

L’objectif est que les femmes ayant reçu ces formations « apprennent » à d’autres transformatrices. Pour exemple, l’association va proposer une formation  aux femmes du village de Nassi située à 6km.

g

Analyse des besoins et création de l'association Termine

La première étape de ce projet a été la rencontre d’Espoirs d’Enfants et de la société Sojasun avec l’ensemble des producteurs et transformatrices de soja de la région de Guinagourou au Bénin. Objectif : écouter et analyser leurs besoins. C’est à l’issue de cette échange que les femmes ont décidé de créer leur coopérative pour unir leurs compétences.  2016-Benin-Guinagourou-Soja-028

La coopérative de transformatrices nommée ‘Touko-sari‘, ce qui signifie ‘nous sommes toutes les mêmes’ en langue bariba a été créée par les femmes au premier semestre 2015.

Transformatrices et enfants28 femmes en sont aujourd’hui membres.

 

Fournitures de moules à fromage Termine

Depuis février 2016, les femmes utilisent des moules à fromage mis à disposition par notre partenaire Sojasun-Triballat. Ces moules permettent un meilleur calibre du produit fini et  de mieux valoriser le produit. Des atouts qui assurent un meilleur revenu aux femmes par l’augmentation du prix qu’elles ont pu opérer.

2016-Benin-Guinagourou-Soja-061

 

Acquisition d'un moulin et d'un groupe électrogène Termine

Image2Un moulin et un groupe électrogène ont été installés en mars. La capacité du moulin est de  50 kgs de soja moulus en 1 heure.

 

 

Image1

Construction d'une cuisine et d'une unité de transformation Planifié
Création d'un restaurant Planifié
Sensibilisation aux bienfaits du soja par des dégustations sur les marchés Planifié
Formations à la fabrication de lait et de yaourts de soja Planifié

En savoir plus sur le contexte

La graine de soja constitue une excellente source de protéine (environ 40%) hautement digestible dont la qualité est équivalente à celle des protéines animales.

La protéine de soja contient tous les acides aminés essentiels. Elle convient aux enfants et aux adultes et fournit une source de protéine alternative pour les personnes souffrant d’allergies alimentaires.

Le soja est une filière porteuse en Afrique de l’ouest, mais reste encore sous-exploité au Bénin. Il est entré dans les habitudes alimentaires de la population sous forme de fromage de soja.

Optimiser la production et la transformation du soja au Bénin pourra contribuer à :
• améliorer la nutrition des populations locales
• réduire la pauvreté
• pérenniser les exploitations agricoles via l’amélioration des revenus des producteurs

Actualités

La vie de l'association au fil du temps