06 81 76 01 95
x
Grandir et se construire

Blog

Les repas à l'orphelinat de Ouidah, Bénin
L’orphelinat et l’exploitation de Ouidah se portent bien !
Mai 31, 2018

Après un séjour en France en septembre dernier, Serge et Rolande sont rentrés au Bénin.
Nous leur avons demandé des nouvelles des enfants et de l’exploitation.

A l’orphelinat, nous avons actuellement 55 enfants internes et 15 en milieu ouvert âgés de 2 à 18 ans, indique Serge.

Les enfants de l'orphelinat

Les enfants de l’orphelinat

Concernant la politique du gouvernement pour la réinsertion des enfants en famille après plusieurs années passés dans les orphelinats, personnellement je pense que c’est une bonne chose car la meilleure place d’un enfant est dans sa famille. Ce que je trouve dommage, c’est que certains viennent placer les enfants de leur famille élargie, dans les centres d’accueil et ne reviennent jamais les visiter durant leur séjour. C’est difficile pour les enfants.

 

La salle informatique de l'orphelinat

La salle informatique de l’orphelinat

Il y a quelques années, l’association avait fourni et installé des ordinateurs. Pendant 3 mois, nous avons par la suite recruté un Monsieur qu’on appelait Tonton pour les initier. Quand le tonton était là, on faisait tous les mercredi soir et les samedis. Depuis qu’il est parti, on le fait une fois par mois ou parfois sur la demande des grands garçons. On regarde des dessins animés, on joue des jeux et les grands s’exercent davantage. Ces ordinateurs nous sont vraiment précieux et les jeux très intéressants pour les enfants. Encore merci à Arnaud et son équipe !

 

 

 

 

Serge, responsable de l'orphelinat sur l'exploitation avicole

Serge, responsable de l’orphelinat sur l’exploitation avicole

Concernant l’exploitation, à ce jour nous avons 2550 sujets et 1300 poussins. La vente des œufs est un peu difficile dans le marché d’Ouidah mais mieux dans la boutique. Pour parvenir à vendre les œufs, nous allons sur les marchés à la frontière Bénin-Togo. Le seul souci est qu’ils sont très éloignés de Ouidah et nous oblige à faire entre 150 à 225 km. Heureusement que nous avons la voiture adéquate !.

Deux personnes travaillent sur l’exploitation et moi-même parfois. Les enfants vont toujours en week-end aider sur la ferme. Certains jours fériés aussi. Si je dois ne prendre que certains enfants, c’est un peu difficile car tous veulent s’y rendre !

Je ne cesserai jamais de le répéter, Merci. Car grâce à l’exploitation les conditions de vie des enfants ont changé. Les enfants mangent à leur faim, on peut facilement payer les frais de Santé et faire beaucoup de choses.

 

 

Je terminerai par mon séjour en France qui nous a beaucoup marqué et que nous avons beaucoup aimé. Nous avons reçu un formidable accueil de toute l’équipe et des partenaires. Nous n’oublierons jamais ce que nous avons vécu. Et sur le plan technique, ce séjour m’a permis de faire la comparaison entre la technique d’élevage Française et celle du Bénin. Mais rien n’est à comparer car nous n’avons pas encore cette technologie chez nous… Un jour peut-être …