06 81 76 01 95
x
Grandir et se construire

Réinsérer des jeunes par le sport puis des formations professionnelles – Madagascar

Aider ce projet

90% des objectifs fixés atteints
90%

Nous avons besoin de votre aide pour ce projet
Faire un don

Le projet en quelques mots

L’Homme ne peut pas naître, grandir et vivre sans relation aux autres, sans action où il participe. Et si le sport redonnait une fonction identitaire aux jeunes de Tana ?

 

Par la création de ce club de foot « Espoirs d’Enfants », les 2 personnes à l’initiative de ce projet, visent  tout d’abord à soutenir des jeunes originaires  de 2 quartiers d’Antananarivo – Andraisoro et Tsarahonenana – afin de leur permettre de mieux vivre leur quotidien.

« Pratiqué à raison de 2 entraînements par semaine, le football leur permettra de se projeter sur le plus long terme. On le sait, la remobilisation du corps, la redynamisation de l’individu, le fait de réapprendre des valeurs collectives déclenche des initiatives qui donnent l’envie progressive de se réinsérer » soulignent Hervé Mamitiana et Philippe Georges.

Passé ce stade, le second volet du projet consistera alors de proposer à ces jeunes des formations professionnelles qui s’étaleront sur 2 ou 3 ans,  prises en charge par l’association.

Ce projet est à l’initiative :

D’Hervé Mamitiana, passionné de football et ancien entraineur. Hervé, partenaire malgache d’Espoirs d’Enfants, habite à proximité de ces quartiers. Il connaît le parcours de chacune des jeunes recrues depuis l’enfance.

. Directeur de la ligue de Foot de Bretagne, Philippe Georges est convaincu de l’intérêt de ce projet et de leurs bénéfices à long terme sur les jeunes. Pour preuve, il a accepté d’être le parrain de ce club de foot. Mais au delà de ce statut, il a également accepté de « coacher » Hervé et les jeunes dans leurs pratiques et d’aider l’association dans la conduite de ce projet.

Les objectifs

– Identifier 32 jeunes de 13 à 18 ans en difficulté issus de 2 quartiers défavorisés d’Antananarivo (dit Tana)

– Constituer 2 équipes de foot « Espoirs d’Enfants »

– Coacher ces jeunes en leur assurant 2 entrainements par semaine et la participation à des matchs officiels.

-Proposer à ces jeunes des formations professionnelles prises en charge par l’association.

– Les réinsérer dans la vie active en les accompagnant dans la création d’activités.

Nos actions

La formation professionnelle des jeunes En cours

10 jeunes ont démarré un apprentissage en mécanique automobile, pâtisserie et informatique.

La deuxième étape de ce projet consiste à permettre à ces jeunes de suivre une formation professionnelle sur 2 voire 3 ans dans plusieurs domaines professionnelles :

. Charpentier (ouvrage bois)

. Travaux métallique (ouvrage fer)

. Mécanique automobile

. Informatique

. Pâtisserie

Ces formations sont dispensées dans des écoles agrées par le Ministère de l’Education.

Jeune en formation pâtisserie

Jeune en formation pâtisserie

 

Un membre du CA en accompagnement du projet Termine

Jérome, nouveau membre du CA 2017, est à Madagascar afin de suivre le projet ‘réinsertion par le foot’.

Au programme, rencontre avec Hervé, entraineur et initiateur de ce projet, et les jeunes de l’équipe, afin de mieux comprendre les besoins de tous.

Jérome - Projet réinsertion par le foot à Madagascar

Jérome – Projet réinsertion par le foot à Madagascar

Création du club de foot "Espoirs d'Enfants" Termine

Hervé habite à proximité de 2 quartiers qu’il connaît bien tout comme les jeunes qui y errent. Comme il le souligne « nombre de jeunes n’ont pas les moyens de suivre une scolarité. Ils sont livrés à la vie dans la rue avec ses lois et sont exposés aux risques que cela engendreLeur proposer de pratiquer le football est pour eux une superbe opportunité ». 

La première promotion sera constitué de 32 jeunes âgés de 13 à 18 ans et regroupés au sein de 2 équipes.

2 séances d’entrainement par semaine et par catégorie et la participation à 30 matchs seront organisés durant la saison.

L’association va fournir l’équipement nécessaire à chaque jour et à l’entraineur et prendra à sa charge la location des terrains pour les entrainements.

reinsertion_mai2015_5986

 

10 jeunes ont démarré un apprentissage en mécanique automobile, pâtisserie et informatique. En cours

En savoir plus sur le contexte

Madagascar est l’un des pays le plus pauvre du monde avec un PIB moins d’un euro par jour par habitant, alors que plus de 60% de sa population est constitué de moins de 18 ans .

C’est un pays qui vient juste de sortir d’une crise politico-économique de 5 ans sans précédent, dont les effets négatifs se font encore sentir maintenant dans la majorité des foyers malgaches. Beaucoup de familles du fait de cette aggravation de la situation socio-économique n’arrivent même plus assurer les besoins vitaux comme se nourrir, se soigner, s’éduquer, s’héberger et surtout se scolariser.

Par conséquent, beaucoup des jeunes sont livrés à la vie dans la rue avec ses lois et sont exposés aux risques que cela engendre.

Leur donner une éducation sportive et une formation professionnelle nous semble un moyen de former et d’encadrer ces jeunes pour les orienter sur la bonne voie.

Les jeunes en situation de précarité ont trop peu d’occasions d’exprimer leurs potentialités et leurs envies. Le sport fait que personne n’appartient à un statut : on n’est plus un enfant des rues, on est joueur et on se situe alors dans un processus de transformation. Ce qui est en jeu, c’est la passion commune autour de l’activité. Le sport permet de laisser à l’écart, pour un temps, sa situation précaire et de se fondre dans un autre environnement.

L’enjeu de ce club de foot est de permettre au jeune de reprendre confiance en lui. Avec l’appui de l’encadrement social, il pourra trouver dans le collectif son rôle à jouer.

 


 

Actualités

La vie de l'association au fil du temps